Un évènement incontournable à l’honneur des diplômés mahorais à Montpellier

Depuis janvier 2014, la Journée Des Diplômés (JDD) est devenue un moment incontournable pour les mahorais de Montpellier. L’Association des Étudiants Mahorais de Montpellier (AEMM) organise en début d’année une cérémonie en l’honneur des étudiants mahorais diplômés dans l’académie de Montpellier, sous le regard de leurs amis et collègues réunis pour ce moment riche en émotions. Il s’agit là d’un évènement qui rythme la vie étudiante mahoraise à Montpellier et rassemble plus d’une centaine de personnes. Chaque année cette rencontre à la fois solennel, festive, culturelle et surtout éducative réunit de nombreux lauréats et accueille divers acteurs du milieu éducatif, politique, professionnel et associatif.  Pour tous, cette journée restera un moment marquant ainsi qu’une reconnaissance de nombreuses années d’études et de travail. Cette année, la cinquième édition s’est déroulée le samedi 27 janvier 2018 à la Maison Des Étudiants « Aimé Shoening » de la faculté d’économie de Montpellier (Richter). Au cours de cette cérémonie, une trentaine d’étudiants ont été mis à l’honneur et y ont reçu à tour de rôle leur diplôme symbole de réussite ainsi qu’un cadeau de la main des invités. Dernière étape en vue d’une nationalisation ? Retour sur cette cinquième édition riche en émoi.

 

Une cinquième édition dans un contexte particulier

C’est dans un contexte de chômage élevé à Mayotte et de refonte du système des bourses et aides apportées aux étudiants mahorais par le Conseil départemental de Mayotte que l’AEMM a honoré une fois encore les jeunes étudiants mahorais ayant validé leur diplôme lors de l’année 2016-2017. L’une des principales nouveautés et particularités de cette cinquième édition a été de compter parmi les lauréats des étudiants d’autres académies en dehors de Montpellier. Les diplômés ont été récompensés à leur juste valeur et à tour de rôle par les invités, une tablette électronique ainsi qu’un diplôme symbolique leurs ont été remis. Par là, il s’agit de montrer que le mérite et la reconnaissance n’ont pas de frontières. C’est dans cette perspective qu’une nationalisation de ce projet en vogue est actuellement à l’étude pour l’élargir à toutes les académies.

Des invités honorés et enthousiasmés

L’ensemble des diplômés ont été entourés et choyés par Messieurs Thani Mohamed SOILIHI et Abdallah HASSANI, sénateurs de Mayotte; par la délégation du Conseil Départemental de Mayotte dont Monsieur Debré ALI COMBO président de la Commission d’Octroi des Bourses et des Aides (Coba), Madame Dahabia CHANFI directrice de la Direction des Politiques Scolaires et Universitaires (DPSU), Monsieur Hadadi ANDJILANI chef de Cabinet du président du Conseil Départemental de Mayotte; par Madame Moiriziki HARIBOU Médiatrice de la DPSU à Montpellier et par Mme Odile Corneille Présidente de Mozaïk Outre Mer et Conseillère en évolution professionnelle à Pole Emploi Montpellier.

Première invitée ayant confirmé sa présence, Mme Ramlati ALI n’a pu honorer sa présence au vu des circonstances mais a tout de même tenu à adresser quelques mots aux diplômés via le président de l’AEMM. Elle « félicite l’ensemble des lauréats » et leur fait part de sa « fierté pour ce qu’ils ont accompli » tout en soulignant le « besoin de compétences et de talents » de l’île au lagon.

Nous tenons également à souligner le soutien très actif apporté par l’Université de Montpellier qui s’est adressée aux diplômés.

Les personnalités présentes ont souligné l’importance d’une initiative telle que la JDD qui enthousiasme et suscite leur intérêt et curiosité. Ensemble, ils ont soulevé les efforts consentis, le courage et l’abnégation de ces jeunes et appellent les autres à en faire de même. De même ils en ont profité pour féliciter les lauréats tout en formulant leurs meilleurs vœux de réussite à ceux qui passent leurs examens. Le sénateur Thani a notamment relevé la nécessité de « servir le 101 ème département français » qui a besoin de ses jeunes talents pour évoluer ».

 

Une trentaine de diplômés récompensés et des parcours singuliers

Une autre spécificité de cette nouvelle édition réside dans le fait que le niveau des nombreux lauréats est en constante progression. Ainsi on dénombre une dizaine d’étudiants diplômés d’une licence et quatre lauréat d’un niveau master ont été honorés. Aussi, comme nous le soulignions ci-dessus, cette cinquième édition a vu des diplômés d’autres académies notamment de la Réunion, St-Étienne, Rennes et Tours. Certains parmi eux nous ont offert des anecdotes notamment sur la persévérance qui est selon eux un élément clé ainsi que des parcours parfois singulier. L’une des diplômés d’un master en Développement Durable et Aménagement spécialité Transport Mobilités et Réseaux est vite revenue sur son parcours particulier et adresse son soutien à ceux qui préparent leur diplôme. Elle lance également un appel aux élus mahorais pour faire toujours plus pour la jeunesse mahoraise.

Un débat interactif sur l’insertion professionnel et le niveau d’études

Face à un taux de chômage de plus en plus élevé et des difficultés d’insertion professionnelle des jeunes notamment à Mayotte, il devient important selon l’AEMM d’évoquer et interpeler les acteurs politiques et professionnels sur la situation actuelle des jeunes à la recherche d’un emploi. Ceci afin de trouver des solutions durables au manque de débouchés notamment pour les diplômés souhaitant retourner travailler dans leur île natale. Le département de Mayotte comptabilisant l’un des taux de chômage les plus élevés parmi les autres départements.

C’est suite à une enquête en ligne de portée nationale que l’AEMM a souhaité cette année encore mettre l’accent sur l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Un débat interactif a été tenu à la suite de la cérémonie de récompense. Madame Odile Corneille Présidente de Mozaik OutreMer et conseillère en évolution professionnelle à Pôle Emploi a prodigué ses conseils à aux diplômés présents. Elle a insisté sur la nécessité d’avoir une expérience riche, variée et un projet professionnel clairement défini dès le départ. Selon elle il n’y a pas de méthode miracle mais à force d’obstination « ça finit par payer ». Mme Dahabia CHANFI Directrice de la DPSU a quant à elle évoqué les secteurs en tension à Mayotte ayant un fort besoin, et recrutant dont l’éternel secteur de l’éducation qui manque d’effectif, la santé ainsi que le tourisme. La stratégie d’orientation par défaut vers l’enseignement au lycée et au collège a été mentionné. Il s’agit là d’un phénomène à endiguer et qui risque de porter préjudice aux nouvelles générations. De même, face à une pénurie d’emploi dans certains secteurs à Mayotte, le phénomène de la fuite des cerveaux a été abordé. En effet, nombreux diplômés se tournent vers d’autres horizons faute de possibilité d’insertion ce qui n’aide pas au développement du jeune département.

Pour pallier à ce manque d’emploi, les acteurs présents ont recensé un ensemble d’outils et dispositifs d’aide à la création d’entreprise. L’entreprenariat est une piste à explorer pour répondre à cette problématique du chômage tout en profitant au développement de l’économie de Mayotte.

 

 

 

Une danse traditionnelle pour les diplômés et buffet pour clôturer la journée

Pour clôturer cette journée, Jeunesse mahoraise de Nîmes a offert une prestation de chigoma (danse traditionnelle mahoraise) en guise de cadeau pour les diplômés suivi d’un cocktail pour le public présent. L’AEMM adresse un grand merci à toutes celles et ceux qui ont participé et contribué au déroulement ainsi qu’à la réussite cet évènement en l’honneur de nos diplômés.

Merci à nos partenaires

 

 

 

 

Visionner les photos de la journée